Retour sur Faut que ça brasse #2 (Saint-Etienne 42)

On y était, l’équipe de P.M.E.A s’est rendue à la deuxième édition du festival de la bière « Faut que ça brasse » qui s’est déroulée le 26 et 27 mai 2018 à Saint-Étienne. Le festival ouvrait ses portes dès 15H le samedi et poussait la chansonnette jusqu’à minuit.

Débrief de nos investigations… dégustations, rencontres et prises de contact.

P.M.E.A est arrivée comme à son habitude à l’ouverture afin de profiter pleinement des exposants présents. Tout d’abord le lieu était parfaitement adapté dans ce hall B du parc des expos. Ici et là étaient donc présents plus d’une vingtaine de brasseurs, des stands de jeux (tir à la sarbacane, jeux en bois), des animations diverses (stand photo) et bien sûr de quoi se restaurer allègrement (food trucks).

fqcb1

Le tarif d’entrée était de 5€ avec un verre fourni. Les dégustations se faisaient ensuite auprès des brasseurs pour 1€ en moyenne. Pour les plus assidus d’entre nous, vous pouviez participer à l’atelier dégustations du zythologue Cyril Hubert pour la somme de 12€. Nous avons privilégié la rencontre avec les professionnels mais nous avons gardé un œil sur cet atelier qui semblait avoir trouvé son public mais qui souffrait d’un environnement sonore bruyant et résonnant. Pas toujours facile de décrypter les secrets du parfait petit dégustateur de jus malté. En tout cas, d’après certains retours de participants, les infos semblaient concrètes et pertinentes. Suffisamment pour vous apporter des billes pour décrire les bulles.

Mais revenons à nos brasseurs qui ont su attirer toute notre attention par des produits toujours plus attractifs et innovants. Les dégustations se sont faites dans la bonne humeur et il est vrai que contrairement au festival de Lyon, le contexte se prêtait plus aisément à l’échange et la prise d’informations. En tout cas, jusqu’à 17H, car ensuite les visiteurs se sont faits de plus en plus nombreux.

Nous avons eu la chance de retrouver nos chers et jeunes brasseurs de la brasserie des Sagnes, Étienne et Fabien (cf. article et interview) toujours très accueillants et fort sympathiques. On n’a pas pu s’empêcher de passer par la case Boom Shiva, ce qui est toujours un plaisir.

fqcb_sagnes

De belles trouvailles, entre autre, du côté de la brasserie Stéphanoise de St Étienne avec une bière au gingembre exceptionnelle et une bière tourbée (l’Ebariole) dont on vous fera très prochainement les retours.

fqcb_stephanoise

Nos papilles et nos pupilles ont également trouvé leur bonheur auprès de la brasserie La Part des Autres de Machézal (42), avec un graphisme artistiquement très attrayant.

fqcb_lapartdesautres

Etaient notamment présents également la brasserie Caquot (Savoie) et sa douce « Verveine », Hexagone & Ales (Nièvre) qui privilégie les produits français sur certaines de leur bières, ou la Brasserie de La Loire dont la bière au miel (l’Aveille) nous a ravi ainsi que sa démarche éco responsable sur la Boulonji.

fqcb_delaloire

Les points forts du festival :

– Des brasseurs locaux

– Des brasseurs en petit comité pour des échanges de qualité

– L’atelier dégustation avec un zythologue renommé

Les points améliorables:

– S’il fallait n’en donner qu’un, ce serait l’environnement bruyant et cela induit par la forte présence musicale des Dj’s.

– Les food trucks trop à l’écart du festival « …et ils durent marcher des heures pour trouver bonne auberge ».

Par Loïc (et Loren).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑