Interview de Florent, gagnant du 2ème Tremplin des Brasseurs Amateurs Auvergnats

Chaque année, est organisé en amont de la Chope du Lembron à Saint-Germain Lembron (63), un concours de brasseurs amateurs. Une bonne dizaine de participants prépare une bière de façon à la présenter au concours. Elle est par la suite dégustée, évaluée et critiquée par un jury nommé à cet effet. À la clé, la chance de pouvoir brasser 500 litres de sa bière avec la brasserie Balm’ et la proposer à la vente lors de ce salon de la bière.

Cette année, PMEA s’est déplacé du côté de Volvic pour rencontrer le gagnant Florent Maume et pour en apprendre un peu plus sur ce sympathique brasseur.


image4.jpeg

Bonjour, est-ce que tu pourrais te présenter et nous expliquer le raison de ton inscription au concours ?

Je m’appelle Florent, j’ai 37 ans, je suis technicien chez Michelin et cela fait à peu près deux ans que je brasse. J’ai commencé avec un ami et avec des kits de brassage. Je me suis dit : « tiens, on peut brasser de la bière chez soi ! » car cela ne m’était jamais venu à l’idée avant. J’ai donc essayé. Au début, j’ai voulu commencer direct en tout grain, et puis un ami m’a dit d’essayer d’abord de faire avec un kit. J’ai donc commencé par faire deux kits, dont un qui n’était pas bon du tout, très standard… Si je voulais faire de la bière, c’était pour faire de la bière qui soit vraiment différente du commerce. Ensuite, j’en ai fait une autre plus dans le style IPA (India Pale Ale): Mangrove Jack qui était pas mal. Il y avait avec un petit Dry Hop (houblonnage à froid) donc c’était assez sympa. Après je suis passé direct en tout grain à mon troisième brassin.

Pour les premières recettes, je me suis un peu inspiré de Brewdog, via leurs recettes disponibles sur leur site. Ensuite, j’ai créé en regardant un peu sur les forums pour faire des bières sur des bases maltées ou sur des associations de houblons.

image2.jpeg

As-tu utilisé des logiciels comme BeerSmith ? (logiciel de composition de recettes)

Au début, j’étais avec Jolie Bulle et puis je suis passé sur BeerSmith. J’ai fait aussi quelques essais sur Little Bock sur Internet mais ça me plait moins. BeerSmith c’est vraiment pas mal, c’est plus complet que Jolie Bulle qui est parfait pour débuter, basique et qui, de plus, est en libre accès.image1.jpeg

J’ai entendu parler de la Malterie des Volcans peu de temps après. Cela m’a vraiment plu car je me suis dit que ça serait vraiment sympa de pouvoir brasser avec son eau (la Volvic) et avec du malt local et bio.

Un autre truc sympa, c’est le groupe Facebook des brasseurs auvergnats, créé par Jean-Marc. Au début je brassais tout seul, avec Internet (Brassage Amateur) et aussi quelques lectures plutôt anglo-saxonnes. Mais suite au débriefing du résultat du concours, nous avons créé ce groupe Facebook et c’est pas mal parce que cela permet d’échanger des idées, du matériel, des composants… et puis aussi de déguster ensemble bien sûr !

Est-ce que tu peux présenter la bière qui t’as fait gagner ?

Il s’agit d’une bière type IPA avec des houblons américains, Mozaïc et Citra principalement. C’est une bière ambrée très fruitée avec des senteurs pamplemousse, abricot et fruit de la passion. Une bière pas trop amère pour rester à la portée de tous.

image3.jpeg

Est-ce que tu peux nous expliquer l’étiquette que tu as créée pour la bière ?

Ma compagne est assez créative, elle fait du team building à travers d’ateliers créatifs, donc elle est assez douée dans le domaine artistique. De mon côté, j’ai eu très rapidement une idée de ce que je voulais : faire référence à Volvic. C’est un village de pierre et d’eau. Cette dernière se retrouve naturellement dans ma bière, du coup, je suis parti sur l’idée d’un taillage de cône de houblon. Ce qui est assez marrant c’est que ça ne parle pas au néophyte car tout le monde ne reconnaît pas le cône de houblon. Ma femme a donc conçu le dessin et on l’a ensuite fait vectoriser par un ami.

Et pourquoi ce nom pour ta bière ?

Je voulais quelque chose d’assez proche du patois local. Je suis assez attaché à l’Auvergne, j’ai été dans une association occitane et mes grands-parents parlaient occitan. Je voulais donc un mot un peu sympa en patois qui caractérise la bière, et j’ai choisi la Davalade qui signifie « la descente ». Pour une bière, ce nom va bien. Il y a aussi sur l’étiquette, le logo de la Chope du Lembron, le logo de la brasserie Balm’ où j’ai brassé ma bière pour le salon et le logo de la Malterie des Volcans.

45880219_779126072425201_7971330061515096064_n
Les deux Florent (le gagnant à gauche et le brasseur de Balm’ à droite).

Quelles sortes de bière brasses-tu ?

Je ne suis pas focalisé sur un style mais je suis plutôt bières houblonnées style IPA ou bières foncées style Porter ou Stout. Je n’ai encore jamais fais de Sour ou de Neipa par exemple.

Qu’est-ce que t’as apporté le brassage chez un professionnel ?

Déjà, de pouvoir discuter brassage et voir si mon process était viable. Apprendre certaines choses comme le nettoyage des cuves à la soude. C’est vrai que brasser en grosse quantité c’est différent. Je suis passé de 25 litres à 500 litres mais le process est assez similaire avec des protocoles bien maîtrisés.

46075103_257183958259067_7378068161653899264_n
Jean-Marc Cayla (organisateur de la Chope), Franck Tarrit (Bière de Chauriat), Florent Riquelme (Brasserie Balm’) et Florent Maume.

Tes prochains investissements ?

Je pense déjà investir dans des fermenteurs en acier inoxydable car ce sera un vrai gain par rapport aux fermenteurs en plastique. Si j’ai assez d’argent, peut-être que je passerai sur un Grainfather. Par contre je souhaite rester en 20-25L car j’aime brasser, j’ai envie de le faire régulièrement et de faire des choses différentes.

Est-ce que tu souhaites te lancer en tant que professionnel ?

J’ai vaguement eu l’idée mais très honnêtement, je pense que je ne m’orienterai pas là-dessus. J’aime brasser, ça reste un loisir mais peut-être que sur un niveau associatif ça pourrait être intéressant. Brasser avec d’autres gens et partager avec d’autres brasseurs amateurs et professionnels.

45674719_10217337408249882_1095359360768409600_n.jpg

Une bière qui t’as marqué dernièrement ?

slide_blonde_1900x600px.jpg
Site Balm’

 

Tout dernièrement, pas plus tard que jeudi, la Pale Ale de Balm’. Habituellement, les Pales Ales sont souvent considérées comme les blondes d’appel donc très standardisées. Mais là, on a affaire à une blonde assez typée, et c’est pour ça qu’elle m’a bien plu. Sinon, j’ai beaucoup aimé chez Rogue, la Mocha Porter. C’est une Porter très typée café. La stout de Balm’ est top dans le style.

Si tu devais définir la bière en un mot, ce serait lequel ?

« Curiosité », parce que je suis très curieux de ce qui se passe dans le monde de la bière actuellement.

Tu es plutôt « Petite mousse entre amis » ou « Petite mousse en solo »?

J’ai envie de vous dire les deux. Je pense que je préfère entre amis mais j’aime aussi en solo. Cela permet de goûter tes bières et ensuite de les proposer aux amis.


On remercie Florent pour son accueil, son amabilité et son sang-froid face aux chauffards de sa rue.

39917103_2093314310719330_2861918029959135232_n

 

 

Par Loïc, Matt et Loren.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑