Retour sur Faut que ça brasse #3 (Saint-Etienne)

P.M.E.A s’est rendue à la troisième édition du festival de la bière « Faut que ça brasse » qui s’est déroulée les 24 et 25 mai 2019 dans une partie du Hall B du Parc des Expo. de Saint-Étienne.

IMG_3092

Cette année, l’humoriste et bon vivant Stéphanois Jason Chicandier était partenaire de cette édition. Les brasseurs étaient plus nombreux (une trentaine, dont toujours beaucoup de locaux, mais également des internationaux). Différents jeux (dont un escape game réalisé par 1909 Escape Game), théâtre, food-trucks et une exposition photo « Visage de la bière en Afrique » de Véro Martin et Niko Rodamel agrémentés le festival. Pour la première fois, un petit concours était organisé avec une remise de prix par principale catégorie de bière par le jury et le maire de la ville.

Le tarif d’entrée était de 5€ en pré-vente, et 7€ sur place avec un verre fourni. Les dégustations se faisaient ensuite auprès des brasseurs à partir de 1€.

Pour les plus assidus, vous pouviez participer à l’atelier dégustations du zythologue Cyril Hubert pour la somme de 12€.

 

Du côté des brasseurs, nous avons retrouvé nos chers et jeunes brasseurs de la Brasserie des Sagnes, Étienne et Fabien. Leurs nouvelles « Sour Kiwi » et « Session IPA Passion » sont très intéressantes et rafraichissantes. Leur « Black Sands » a eu le prix du jury dans les « bières noires » d’ailleurs.

 

A côté, L’Atelier de la Bière de Carole et Franck Bellon (36) proposait la « Touraille », une bière fumée à la tourbe. Leur sour « La Trois Moutures », une bière au levain avec des notes de pommes a eu le prix du jury dans les « bières blondes ».

IMG_3089

 

De belles trouvailles également du côté de la Brasserie de la Rade (Toulon) avec la « Baudroie » (smoked porter) et la « Torpille » (session IPA aux arômes de litchi).

fqcb2019_1

 

La Rustine (Bourgogne) proposait une excellent ambrée vieillie en fût de bourbon, avec quelques notes de vanille (« l’Enroule Braquet »).

La « Peated » de Bon Poison (Metz), une bière finement fumée à la tourbe était bien appréciable.

 

IMG_3102
L’Auvergne était également représentée
avec la brasserie Billd.

Du côté de O’Clock (région parisienne), il fallait quand même être adepte de piment pour apprécier leur Pumpkin Ale à base de citrouille, butternut, patates douces, vanille et…. beaucoup de piment donc !

 

fqcb2019_3
Unibrew représentait Kissmeyer (Danemark) et Hartwall (Finlande) (ces derniers brassent les bières Polar Monkeys).

 

Nous avons passé un très bel après-midi dans ce festival qui prend doucement de l’importance niveau programmation. Dommage que les visiteurs ne se sont pas fait plus nombreux que l’an passé (notre sentiment). Nous avons terminé la soirée dans une salle pas très loin (Le Fil) pour un concert tout en continuant des dégustations locales, vu qu’ils proposent des (bonnes) bières de La Brasserie de la Loire!

  • Les points forts du festival :

– Un contexte qui se prête bien à l’échange avec les brasseurs.

– L’atelier dégustation avec un zythologue renommé.

  • Les points faibles :

– Peut-être dommage de privilégier le vendredi soir par rapport au dimanche après-midi.

Par Loren et Loïc.

fqcb2019_2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑