Interview de Marc – Gagnant du concours de La Chope du Lembron 2019

La quatrième édition de La Chope du Lembron a été annoncée alors à vos agendas, elle aura lieu le week-end du 16 & 17 novembre. À cet effet, il y a eu comme chaque année le remarquable et délectable concours de brasseurs amateurs qui a réuni de belles créations maltées. Le gagnant remporte un prix très glorifiant, puisqu’il s’agit de brasser sa bière avec la brasserie Balm’ de Cournon (63) et de la proposer à la vente au grand public, lors de la Chope du Lembron 2019.

Après Nicolas et Florent, c’est donc au tour de Marc de remporter ce concours et il nous a reçu, à cette occasion, chez Balm’ lors de la session de brassage, ainsi qu’à son domicile, pour l’interview, que nous vous présentons.

Ainsi, nous avons eu la chance de découvrir avant l’heure le fameux breuvage de Marc lors de sa préparation chez Florent de la brasserie Balm’, le lundi 7 octobre. L’ambiance était décontractée mais chaque tâche réalisée de manière appliquée. Le brassin, quand à lui, offrait toutes ses effluves dans un bouillonnement luxuriant. (Quand on parle de brassage, on sollicite les grands mots)

 

 

De gauche à droite, Marc & Florent

Mais passons donc à notre entrevue avec le gagnant qui nous a fait l’honneur de nous recevoir à son domicile. Bien accueilli, avec une bière fraichement fermentée proposée par notre hôte : une gose à la verveine très réussie qui nous a réveillé les papilles et introduit la première question.

IMG_E3793


Est-ce que tu peux te présenter et nous expliquer ton parcours ?

Je m’appelle Marc, j’ai 30 ans, je travaille au Beerland depuis bientôt 3 ans. Avant, je faisais tout autre chose, j’étais dans la vente en animalerie, et j’ai commencé à fréquenter le Beerland dès son ouverture. J’ai bien sympathisé avec Renaud et Isa et dès qu’ils ont eu besoin d’un serveur, j’ai saisi l’occasion et j’ai postulé. Au début, je ne faisais que des extras les week-ends et ensuite j’ai pu intégrer l’équipe à plein temps. 

Comment en es-tu venu au brassage amateur ?

J’ai toujours eu un intérêt pour la bière mais j’ai découvert les bières craft petit à petit. J’ai d’abord eu l’occasion de déguster des bières belges à la Perdrix, qui offrait une belle sélection à l’époque. J’ai également fait un voyage au USA et au Québec et j’ai découvert énormément de bières dans les – liquor store – , dont le style IPA qui émergeait tout juste en France. Et puis j’ai eu une expérience de brassage à la brasserie des Sagnes, en 2018, pour brasser la New Beerland IPA. On les a assisté lors de leur travail et ça m’a bien plu. J’ai commencé à m’intéresser au matériel de brassage amateur que je pensais hors de portée de mon budget. Mais après m’être bien renseigné, j’ai pu voir que certains équipements étaient tout à fait abordable. Dans le cadre du travail, j’ai eu l’occasion de rencontrer beaucoup de brasseurs professionnels et amateurs, ce qui m’a beaucoup aidé et j’ai donc décidé de « sauter le pas ».

As-tu utilisé des logiciels de brassage ?

Alors aujourd’hui de moins en moins mais j’ai utilisé BeerSmith, surtout pour calculer les IBU et les volumes. Je me suis aussi inspiré de recettes trouvées par ci par là mais j’ai tout de suite voulu créer mes propres potions de A à Z. C’est pour cela que j’ai commencé direct par du tout grain. Je voulais tout simplement brasser des bières que j’ai envie de boire, et j’ai donc débuté par une IPA citra (India Pale Ale) avec un dry hop bien généreux.

Est-ce que tu peux nous expliquer la raison de ton inscription au concours de La Chope du Lembron ?

J’ai découvert le concours à la Chope du Lembron 2018, car j’ai acheté quelques bières à Florent (le gagnant 2018), sa fameuse Davalade. Avec ma faible expérience, je n’avais même pas pensé participer au concours et puis Jean Marc Cayla (l’organisateur de La Chope) est passé au Beerland avec Florent, et apprenant que je brassais dans mon coin, ils m’ont incité à présenter une bière au concours. J’ai donc apporté mes échantillons et je me suis lancé.

Comment as tu choisi ta recette et le nom pour ta bière ?

Alors c’était la bière que j’avais faite au moment où Jean Marc m’a sollicité, donc c’était pas une recette pensée pour le concours. C’est donc un Imperial Stout avec des copeaux imprégnés de bourbon et de vanille qui titre à 8°, très boisé, plutôt rond.
Pour le nom, je l’ai appelé la « No Fuel, No Hop » (Pas de carburant, pas de houblon) en référence à l’expression « pas de bras, pas de chocolat ». C’est inspiré d’un titre d’une chanson du groupe de metal punk italien Children of Technology (orthographié  » No Fuel… No Hope »)

72393595_441152033197110_9156499877092392960_n.jpg

Est-ce que tu peux nous expliquer également l’étiquette que tu as créée pour ta bière ?

On aime bien qualifier l’Imperial Stout de « gros pétrole », Je voulais donc un graphisme typé Mad Max. On voit donc sur l’étiquette un gars posé avec sa moto qui boit une grosse pinte de stout dans un décor post-apocalyptique, prêt à faire la guerre pour le pétrole ! C’est un ami tatoueur sur Clermont-Ferrand qui a réaliser le dessin : Cerberon Ink

Quelles autres sortes de bières brasses-tu ?

Je brasse principalement des IPA et notamment les NEIPA (New England IPA). J’en ai une d’ailleurs actuellement en fermentation. Sinon, je brasse également les stout et sour. Pour le moment, le reste ne m’intéresse pas trop, je préfère me spécialiser dans ces styles là car c’est ceux que j’affectionne le plus.

Qu’est que t’as apporté le brassage chez un professionnel ?

Tout d’abord je remercie Florent de la brasserie Balm’ de m’avoir accueilli, c’est quelqu’un de très sympa. Cela m’a permis de découvrir le matériel de professionnel, le fonctionnement des appareils et l’aspect technique m’intéresse beaucoup. J’ai pu constater que c’était assez physique. C’était une grosse journée de brassage avec son lot d’imprévus [rires].

Quels sont tes prochains investissements, tes futurs projets dans la bière ?

Pour l’instant, à mon échelle, j’ai tout ce qu’il me faut. J’ai pas forcément besoin de matériel plus performant. Par contre, j’ai envie d’essayer de nouvelles levures, de nouveaux houblons et des nouvelles associations de malts.

Si il y avait une brasserie avec qui tu souhaiterais faire une collaboration ?

Une brasserie locale qui pourrait être très sympa, je dirais Ouroboros, parce que pour moi c’est le top en Auvergne. Sinon au niveau national la brasserie Popihn pour leurs bières houblonnées à la perfection. À l’étranger Cloudwater !

Une bière qui t’as marquée dernièrement ? Tes styles de prédilection ?

Alors, la Sacred Heart de la brasserie La Débauche, un eisbock à 23°. C’était tellement riche et puissant, un breuvage vraiment unique, hors normes. Mes styles de prédilection, c’est surtout les bières aux profils houblonnés de type IPA. Dernièrement, j’ai goûté la Ghost Twin de la brasserie Neon Raptor, une NEIPA parfaite dans le style, très fruitée, un gros corps, […] délicieuse.

IMG_3791

 

Quelle est la bière qui est une valeur sûre et que tu as toujours au frais ?

N’importe quelle bière de la brasserie Pophin. J’essaye de suivre ce qu’ils font et d’en avoir régulièrement dans le frigo. Avec eux tu n’es jamais déçu.

Si tu devais qualifier la bière en 2 ou 3 mots ?

Je dirais d’abord « la découverte », parce que tu découvres sans cesse de nouvelles choses. Ensuite je dirais « Illimité », car le milieu de la craft est très vaste et productif. On peut difficilement en faire le tour. Et puis je dirais également « partage » : quand tu tombes sur une très bonne bière, tu as envie de la partager ou au moins d’en parler autour de toi.

Tu es plutôt « Petite mousse entre amis » ou « Petite mousse en solo » ?

Je suis plutôt petite mousse entre amis parce que j’adore boire des bières avec mes potes, et leurs faire découvrir des bières ou même mes bières. Mais aussi parfois en solo. J’ai rien contre une petite mousse avec un bon bouquin ou devant un film, histoire de déguster pleinement et sereinement […] et parfois quand tu as une super bière qui ne peut attendre d’être décapsulée, tu n’as pas forcément des amis sous la main [rires]

 

Par Loïc 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑