Test d’un kit de brassage maison (première partie)

Pour fêter la fin du confinement, nous avons testé un kit de brassage clef en main pour faire sa propre bière à la maison. Celui-ci provenait du site Le Grenier à Malt, nous avions rencontré Romain lors du festival de La Chope du Lembron. Sur son site, il propose donc des kits complets, des matières premières avec des recettes déjà établies ou à élaborer soi-même pour les plus connaisseurs.

image00008

 

Le matériel du kit de démarrage inclus :

  • un fourquet (ou cuillère du brasseur)
  • un thermomètre
  • un densimètre afin de mesurer la densité en alcool en début et en fin de fermentation
  • un écouvillon
  • du produit désinfectant (très important pour le brassage et la mise en bouteille !)
  • un sceau pour la fermentation (ou dame Jeanne)
  • un barboteur
  • une chaussette à houblon
  • un sac à malt
  • un sachet avec l’ensemble des matières premières (malts (prendre l’option « déjà concassé » si vous n’avez pas de concasseur), houblons et levure). Ici, il s’agissait d’une recette pour 4L d’American Pale Ale.
image00002
La composition du kit

Il vous suffira d’ajouter :

  • deux marmites de 6L
  • une casserole de 4L pour le rinçage
  • une passoire
  • un entonnoir (pour l’embouteillage)

(Nous avions que de plus grosses marmites à disposition, ce qui n’a pas été dérangeant).

image00001
Le matériel à ajouter

 

Le kit est très complet et pratique en tout cas, on se prendrait presque pour un vrai brasseur !

Nous avons commencé par la première étape : l’empâtage, pour extraire l’amidon du malt. N’hésitez pas à remuer avec le fourquet ou à décaler la marmite de votre plaque de cuisson pour maintenir les 67°C pendant 1H.

image00011

 

Ensuite, il fallait filtrer les drêches :

 

La 3ème étape consistait à porter à ébullition le moût pendant 70 minutes. Pendant ce temps-là, nous avons pu nettoyer le matériel avec le produit fourni afin d’éviter toute contamination. Etape très importante pour obtenir un bon résultat. Une petite dégustation du moût et d’autres bières est fortement conseillée également…

image00009

 

Au début et en fin d’ébullition, nous avons laissé tremper différents houblons. Attention à ne pas se brûler pour ouvrir et refermer le sac. Quel plaisir de retrouver l’odeur du Citra, en plus de l’odeur de brassage dans la maison ! Pratique, l’espace « notes » dans la recette pour se rappeler à quelle heure effectuer les dernières étapes par exemple.

 

Nous sommes passé ensuite au refroidissement, en plongeant le sceau dans de l’eau froide. Prévoyez le maximum de glaçons et pains de glace auparavant !

image00022

 

Nous avons rajouté la levure et vérifié la densité avant fermentation.

IMG_20200510_201334

 

Désormais, il n’y a plus qu’à patienter que la 1ère fermentation s’effectue (durant 3 semaines).

IMG_20200510_202618

 


Comptez une grosse après-midi (de 14H à 19H30 environ) pour réaliser toutes ces étapes, ainsi que le nettoyage. Cela se fait bien, la recette est claire. Toutefois, si vous n’avez jamais brassé ou assisté à un brassage, nous vous conseillons de consulter quelques tutos sur Youtube ou forums auparavant pour ne pas être perdu et approfondir quelques points… Cela fait parti du brassage. On ne devient pas maître brasseur en une après-midi non plus. 😉

Nous avons hâte de passer aux prochaines étapes : l’embouteillage puis la dégustation !

A suivre…

Pour retrouver ce kit de brassage: Le Grenier à Malt.

Par Laurent et Loïc.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑